MALADIE DU BAISER ......

Publié le par Angelique

...       beurk, beurk, beurk  .!!!!

 

 

Mononucléose infectieuse : les ados en première ligne

Fatigué, fiévreux, sans appétit… vous avez quelques ganglions gonflés au niveau du cou, des aisselles, de l’aine. Peut-être, êtes-vous en train de développer "la maladie du baiser", une infection contagieuse et très banale à l’adolescence.

La mononucléose infectieuse (MNI en jargon médical), souvent surnommée “maladie du baiser” ou “des fiançailles” car elle se transmet par la salive, est une infection bénigne due à un virus de la famille des herpès, le virus d’Epstein Barr. On la rencontre le plus souvent chez les adolescents et chez les jeunes adultes.

Les adolescents en première ligne

Mononucléose infectieuse, maladie du baiserLe virus d’Epstein Barr à l’origine de la maladie possède la particularité de se développer à l’intérieur d’une catégorie particulière de globules blancs possédant un seul noyau, les lymphocytes mononucléaires, d’où le nom de l’affection. Le virus est contenu dans la salive, mais se propage aussi vraisemblablement par la toux, les expectorations. La période d’incubation est comprise entre 2 et 6 semaines et augmente avec l’âge. L’infection se rencontre le plus fréquemment entre 10 et 35 ans et peut, chez les adolescents, se diffuser sous la forme de petites épidémies…

 

 

 

 

source : doctissimo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

01/2013 19/01/2013 22:59


Comme l’exercice physique, le baiser peut accroître votre résistance. Alors si vous avez une peur panique des microbes, lisez ce qui suit : « Le mélange des salives implique le mélange des
microbes, ce qui constitue la forme la plus naturelle de vaccination », explique le Dr. Varnado. « Être exposé aux microbes des autres provoque la création d’anticorps ce qui, par la suite
améliore la résistance et prévient les maladies ». Ce constat est valable du moment que vous n’embrassez pas une personne malade ou qui a un bouton de fièvre. Veillez donc à ce que l’objet de
votre désir n’ait pas la grippe avant de lui offrir vos lèvres.

Éric G. Delfosse 20/12/2012 13:36


Pas triste non plus, Lyme ! Et ça peut même être très dangereux...


Sales crobes, oui !

Angelique 22/12/2012 20:13



six semaines sous antibio, j'ai même fait une super allergie à la péniciline, donc tout arrêté


j'ai eu la jambe douloureuse, puis genre anesthesiee, j'ai dù la rééduquer , bref l'horreur et cela


 pendant mes vacances ....  j'ai jamais le bol !   enfin j'ai survécu, déjà pas mal.



Éric G. Delfosse 19/12/2012 21:48


J'ai chopé cette crasse à l'âge de 45 ans, à la suite de quoi, je me suis chopé un cytomégalovirus. Pendant presque six mois, j'ai dormi une douzaine d'heures chaque jour avec des pointes jusqu'à
20 heures par jour ! C'est à ce moment qu'on se dit qu'il est peut-être temps de faire autre chose dans sa vie...

Angelique 20/12/2012 12:42



j'ai appris cela a la télé, question d'un jeu ...)   ça laisse à réfléchir !


eh bé , moi j'ai eu la madie de lyme, à cause d'une tique, c'est pas drôle du tout, décidemment


on est environné de crobes !!!