SYNDROME DE COUVADE

Publié le par Angelique-27

 

La couvade et ses différentes formes

La couvade et ses différentes formes
Le phénomène que l’on appelle couvade, c’est en quelque sorte lorsque le papa se croit à la place de la maman. Les hommes aussi ont leur propre manière de vivre la grossesse de leur femme. Et ils l’expriment parfois d’une manière physique et mentale spectaculaire.


Certains hommes sont tellement impliqués dans la grossesse de leur femme (ils y sont quand même pour quelque chose !) qu’ils en ressentent certains symptômes. Ce sont leurs compagnes qui sont enceintes mais ce sont eux qui connaissent toutes les affres de la grossesse. Prise de poids, fringales, nausées, douleurs lombaires et parfois même, contractions ou baby blues, rien n'est épargné aux hommes qui vivent une "couvade". Cela peut même aller jusqu’à une modification hormonale. En effet, le taux de prolactine (hormone de la lactation) de certains hommes augmente tandis que leur taux de testostérone diminue.

Jalousie ou réelle implication ?

L’homme, parce qu’il ne peut pas porter la vie, peut parfois se sentir vide. Mis à l’écart, il chercherait un moyen de se mettre à la place de sa femme. Il voit qu’il ne profite pas de l’attention portée à la maman par les amis et la famille, il trouve alors un substitut pour se mettre sur un pied d’égalité.
Les symptômes peuvent donc être très surprenants avec pour seul objectif « de se faire remarquer ».

D'une manière générale, le syndrome de couvade commence à la fin du premier trimestre et augmente progressivement jusqu'au troisième trimestre. Le seul traitement connu pour la couvade est la naissance du bébé tant attendu.
En tous les cas, le phénomène de couvade traduit une réelle implication dans la grossesse. Et vous pouvez en parler à un médecin ou un psychologue.




une grossesse sur cinq,
 article trouvé sur le net.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rotpier 12/02/2010 11:05



Bonjour angélique,

A chaque fois que j'allais être papa ( trois quand même ), j'avais des douleurs lombaires ! Mais c'est peut-être qu'à l'époque je bossais physiquement dans le privé 55 heures par semaine avec en
plus 5 ou 6 heures de cours de promotion sociales!

Bonne journée,

Pierre

PS : j'ai corrigé mon 2 fois " 2ème " dans mon billet ! Merci pour ta remarque !